Si l’on en croit le Wall Street Journal, qui est généralement bien informé, Apple qui n’a pas brillé ces derniers temps par la hardiesse de ses innovations, serait sur le point d’annoncer un système très intéressant de paiement…entre particuliers. Pas nouveau, mais utile dans son principe, voire inéluctable.

Il rejoindrait ainsi quelques tentatives effectuées dans le même domaine, sans grand succès il est vrai, menées par Google, Facebook ou encore Venmo de PayPal et Square Cash. Qui sans doute étaient arrivés un peu trop tôt sur le marché.

Ce système qui s’inscrit dans la gamme Apple Pay de paiement basée sur la technologie NFC, permettrait donc à 2 particuliers de se transférer directement des sommes d’argent, sans passer par les circuits habituels. En fait une extension d’Apple Pay. Histoire de rembourser une dette entre amis, de collecter des fonds pour acheter un cadeau et toutes formes de nombreuses transactions directes, dans lesquelles la banque n’apporte pas grand-chose en termes de services.

On avait donc du NFC « peer to peer » pour transporter les données, on aurait maintenant du « person to person » pour l’argent.

Pour mettre en place ce service, Apple serait en discussion avec quelques unes des principales banques américaines, parmi lesquelles JP Morgan Chase, Capital One, Wells Fargo et US Bancorp. Mais tout ceci est encore relativement flou et Apple n’a rien confirmé pour l’instant, le démarrage du service ne devant, de toute façon, pas intervenir avant 2016.

Tout ce que l’on croit savoir, c’est que contrairement à Apple Pay, système avec lequel les banques paient une redevance à Apple pour chaque transaction effectuée, le « person  to person payment » d’Apple serait transparent pour les banques, autrement que pour l’habituelle redevance de tenu de comptes, qu’elles prélèvent chez leurs clients. Avec ou sans ce système.

Quant à la sécurité des opérations, on serait exactement dans le même contexte que pour une transaction bancaire classique, si ce n’est que la session s’effectuerait directement entre usagers Apple Pay.

On surveillera en tout cas de près l’accueil fait à ce service, s’il est confirmé, et peut-être que grâce au prestige du nom Apple, il va faire décoller le concept et par ricochet en faire bénéficier … ses concurrents Google et PayPal.