Amazon vient d’annoncer une nouvelle solution de collaboration, appelée Chime, qui se positionne sur le même créneau de prestations qu’Office 365 de Microsoft et G Suite de Google.

Amazon vient d’annoncer une nouvelle solution de collaboration, appelée Chime, qui se positionne sur le même créneau de prestations qu’Office 365 de Microsoft et G Suite de Google.

L’évènement est d’importance, car ces 2 éditeurs n’avaient pas beaucoup de concurrents jusqu’à présent, si ce n’est dans la communication intégrée basée sur la messagerie telle que Slack, ce dernier étant d’ailleurs en train de monter en puissance avec une version Cloud destinée aux entreprises.

Mais à vrai dire ce n’est pas tout à fait juste et Chime n’est pour l’instant qu’une solution de VoIP et vidéo, doublée d’un outil de meetings sur Internet. Hormis pour la version Pro que l’on peut effectivement comparer.

L’offre est crédible

Incontestablement, l’offre Amazon peut être crédible. Destinée aux entreprises, Chime regroupe tout ce dont elles pourraient avoir besoin : la VoIP bien sûr (merci à Skype d’avoir montré la voie), la vidéo avec un équivalent de Hangouts de Google, la vidéoconférence, les meetings tels que les perçoit Citrix.

De sorte que l’on ne comprend pas bien le message marketing d’AWS, qui vise Office 365 et G Suite, alors que manifestement il lui manque un certain nombre d’outils, au moins pour les 2 versions basique et Plus. Des outils de productivité individuelle Cloud (Docs et Office Online), un véritable partage applicatif et pas simplement d’écran, des plates-formes complètes de stockage et pas uniquement 1 GB, etc.

A vrai dire la stratégie Chime n’est pas encore très claire et il faudra voir à l’usage comment il se comporte, comparativement à Office 365 et à G Suite.

Avant tout un outil de meetings

Pour l’instant, si l’on se réfère aux différents contrats que propose Amazon, on s’aperçoit que Chime est « a priori » plus une suite de vidéoconférence et de montage de meetings, qu’un intégré fonctionnel comme Office 365 et G Suite :

  • Chime Basic avec les appels vocaux et vidéos, IM, depuis d’importe quel « device » : iOS, Android, Windows et Mac, le switch se faisant automatiquement si l’on change d’équipement. Cette version est gratuite.
  • Chime Plus avec le partage d’écran en plus pendant les meetings et l’intégration dans l’annuaire de l’entreprise. Le coût par utilisateur et par mois est alors de 2,5 $, avec 1 GB pour le stockage des messages
  • Chime Pro, avec la totale, enregistrement des meetings, moyens pour organiser les réunions pouvant regrouper jusqu’à 100 participants, une solution destinée aux grosses entreprises et aux meetings de grande envergure. Cette fois le coût est de 15 $/mois/utilisateur. C’est cette version que l’on comparera à G Suite et Office 365, avec un prix de 180 $/an/utilisateur qui se situe entre celui de ses concurrents.

La facturation client ne comporte pas de minimum et s’effectue en fonction de la consommation réelle des participants.

Tout cela, en tout cas, est intéressant et rien n’empêchera nos lecteurs de pratiquer à un essai, gratuit comme il se doit.